ALPI

The Hunter : un simulateur de tirs ouvert à tous

C’est un lieu unique qui a ouvert ses portes au public le 17 mai dernier à Saint-Georges. Mathieu Struelens a inauguré The Hunter, le plus grand simulateur de tirs d’Europe. Quelques semaines après son ouverture, rencontre avec un jeune indépendant passionné, plein d’énergie.

Un centre de tir, c’est un projet pas commun. D’où cette idée est-elle venue ?

Je suis moi-même chasseur, j’ai mon permis de chasse. Lors d’une foire à Lille, j’ai découvert ce simulateur et je l’ai acheté. Ça fait deux ans que je cherche un local assez grand pour l’accueillir. L’écran fait quand même 9 m de large pour 3m50 de haut ! Je voulais créer un espace d’un genre nouveau, entre ce qui existe dans les armureries pour tester le matériel et le centre récréatif.

The Hunter, c’est uniquement pour les chasseurs ?

Pas seulement non. Les chasseurs pourront s’entraîner, perfectionner leur technique en dehors de la saison de chasse. Mais The Hunter peut aussi accueillir des jeunes ou moins jeunes en recherche d’une activité originale à faire en groupe, comme lors d’un team building par exemple. Notre public est aussi composé de tireurs sportifs, le simulateur que nous proposons est très précis (les champions d’Europe de tir s’entraînent avec le même matériel) et il est possible de tirer avec sa propre arme.

 

Votre espace comprend aussi un bar. Qu’est-ce que vous y proposez ?

Des afterworks une fois par mois, des soirées thématiques avec de la musique, un lunch à midi et des planches apéritives. Par la suite, on veut développer des brunchs le week-end. J’ai encore plein d’idées !

 

Le lancement de ce projet, c’était une évidence ?

 

C’était surtout le parcours du combattant ! Je suis fils et petit-fils d’indépendant. J’avais envie de réussir sur le plan professionnel, ça fait 5 ans que je travaille sur ce projet à côté d’autres jobs. Pour réussir, il faut y croire vraiment, ne pas abandonner. Je voulais lancer quelque chose de novateur, être précurseur. Il faut ne pas avoir peur de se retrousser les manches…

 

Et ALPI dans tout ça ?

Heureusement que mon conseiller, Didier, était là ! Sans lui, je n’aurais jamais réussi à finaliser le montage de mon projet. Je ne sais pas comment il s’y retrouve dans tous ces chiffres ! C’était une aide plus que précieuse.

Mathieu Struelens – The Hunter

55, Rue campagne du moulin – 4470 Saint-Georges

http://thehunter.be


Ca vous a plu ? Attendez de voir la suite ...