Anthos fleuriste Hannut

Anthos: une reprise réussie pour Aurélie

Fleuriste à Hannut

Aurélie a décidé de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat et d’ouvrir son propre magasin de fleurs en 2018. Même si elle est dans le métier depuis longtemps, elle a voulu mettre toutes les chances de son côté en faisant appel à ALPI. Elle a d’abord suivi une formation en plan d’affaires puis a été accompagnée par un conseiller en création d’entreprises qui l’a également aidée à introduire une demande de prime Airbag. [vidéo en fin d’article]

*Airbag=prime de la Région Wallonne de 12.500 € octroyée sous certaines conditions, pour un lancement comme indépendant à titre principal.

Anthos fleuriste Hannut

QUel est ton parcours?

Je suis fleuriste depuis 13 ans, j’ai commencé comme étudiante.

Ça fait 2 ans que j’ai repris le magasin Anthos ici à Hannut.

Pourquoi t'es-tu lancée comme indépendante?

Je voulais travailler pour moi, avoir moins de contraintes que quand j’étais dirigée, pouvoir gérer ma propre équipe.

C’est quand même une fierté d’avoir son propre magasin, de pouvoir se lever le matin et de savoir pourquoi on se lève.

Comment as-tu connu ALPI?

J’ai d’abord téléphoné pour savoir si je pouvais être aidée chez ALPI. Ils m’ont demandé vers quel secteur et quelle activité je voulais me tourner. Pour eux, c’était un « oui ». J’ai donc fait la demande pour être suivie par eux.

Ils m’ont expliqué qu’ils proposent des formations et que, comme je travaillais, je pouvais choisir la formation en cours du soir. 

Comment as-tu obtenu la prime Airbag?

Pour commencer, on m’a demandé de présenter mon projet de façon assez complète. Dans mon cas, il s’agit d’une reprise donc on m’a demandé de fournir les chiffres et d’expliquer ce que je pouvais apporter en plus à la société.

Quel a été le rôle d'ALPI?

Se lancer toute seule, ce n’est pas facile. Je ne l’aurais vraiment pas fait si je n’avais pas eu ces aides-là, ne sachant pas par où commencer.

En arrivant chez ALPI, on nous aiguille vraiment de la première chose à faire jusqu’à la dernière. On n’est pas lâché au milieu du chemin. On est vraiment suivi jusqu’au bout.

Heureuse?

Très heureuse! Je ne changerais rien à mon parcours et je recommencerais sans hésiter.

Anthos fleuriste Hannut

Vous avez un projet ?
Contactez l'équipe d'ALPI !