Alpi

Oniri, les deux jeunes bijoutiers

Le projet Oniri est officiellement né le 23 novembre 2018, après plus d’un an à occuper les pensées de leurs deux créateurs. Oniri, c’est de la bijouterie – joaillerie artisanale de haute qualité, des collections exposées sur un site d’e-commerce et accessibles lors de ventes privées. C’est aussi de la création sur-mesure et la possibilité de transformer et de moderniser des bijoux existants.

Chaque pièce est entièrement réalisée à la main, même le sertissage. Cette maîtrise totale permet au duo de proposer des pièces originales et modernes à un coût raisonnable. « La patte d’Oniri est de remettre au goût du jour des pierres de couleur rehaussées d’un design contemporain », résume Tiffany.

Derrière Oniri se cachent Tiffany et Alexis. Une équipe qui fonctionne : Tiffany s’occupe du design, des croquis, de la relation aux clients pour les pièces sur-mesure, du graphisme et de la communication, Alexis met à profit sa patience et sa précision dans la réalisation de pièces uniques à l’atelier. « On s’est rencontrés en première année de nos études de bijouterie à l’école Léon Mignon. On s’est vite découvert les mêmes valeurs, les mêmes goûts … Et les mêmes aspirations. On ne voulait pas travailler pour quelqu’un d’autre, on avait le rêve de développer notre marque. Entre le rêve et la réalité, il fallait voir comment mettre ça en place concrètement. » Fraîchement diplômés, les bijoutiers poussent la porte d’ALPI. « L’équipe nous a beaucoup aidés. Se lancer dans un projet est complexe, il faut mettre toutes les chances de son côté, chercher toutes les possibilités d’aides de financement disponibles en Wallonie, oser, se lancer à fond dans sa passion. C’est bien d’être guidé dans ses démarches ».

La maturité du duo impressionne. À tel point qu’on s’interroge ensemble sur leur présentation : faut-il les nommer « jeunes bijoutiers » ? Il est vrai que les deux bijoutiers n’ont pas 30 ans. « Certains nous ont dit qu’on était trop jeunes, que ce n’était pas notre place, qu’il fallait 30 ans de carrière avant de lancer sa marque. Mais en grande majorité, on a été encouragés, soutenus. On a l’énergie nécessaire pour mener à bien notre projet. Être indépendant, c’est un mode de vie, pas un risque ».

Si le projet en est à ses débuts, il séduit déjà des clients aux profils très divers. La personnalité forte d’Oniri, entre originalité et tradition recueille l’enthousiasme. Mais le duo garde les pieds sur terre : « Notre idéal ? Ouvrir un jour une boutique physique où on pourrait retrouver nos collections. Et puis, pourquoi pas, développer la marque en y ajoutant des accessoires. Mais on veut faire les choses dans l’ordre, à notre rythme. On veut toujours continuer à créer. C’est notre passion ! »

Oniri – Alexis de Thomaz & Tiffany Incourt

Ca vous a plu ? Attendez de voir la suite ...